Tout savoir le film avec peinture extérieure bois

peinture extérieure bois

Le bois est un matériau qui est tout aussi vivant que chaque être humain et qui échange constamment de l’humidité avec l’air ambiant. Il n’y a que seul le bois qui a cette capacité. La conséquence directe est qu’il mérite d’être traité avec grand soin comme on le ferait pour tout individu lambda.

Seulement, il est nécessaire de le traiter au moyen d’un film “ouvert”, à l’inverse des métaux qui nécessitent un film parfaitement étanche à l’eau et à la vapeur d’eau. Un film “ouvert” est obtenu par la qualité des liants et la granulométrie des pigments et des charges. Aujourd’hui nous vous parlerons de la peinture de bois de l’extérieur, de ses propriétés, des choix des produits d’entretien et nous vous donnerons quelques conseils d’usages pour un bois toujours nickel.

 

Les propriétés de la peinture exterieure bois

Avant tout propos vous devez savoir qu’il existe trois principaux types de peinture bois extérieur. Il s’agit de la peinture à huile, de la peinture vinylique, et de la peinture acrylique. Pour ce qui est de la peinture à huile ou encore peinture dite grasse, aujourd’hui a disparue ou presque. Utilisée par certains peintres pour leurs impressions, elle est variable  en fonction des bois.

Une teneur en huile supérieure à 30% est nécessaire pour obtenir une bonne tenue à l’extérieur. La peinture extérieure bois à base d’huile contient ensuite environ 60% de pigments et charges, et 10% de solvant et siccatif. Certaines peintures ne contenant que 20% d’huile ont été à l’origine de désordres à l’extérieur. Pour ce qui est de la peinture vinylique, elle s’obtient par polymérisation de l’éthylène.

Inventées par les Allemands pendant la guerre en raison du manque de solvants issus du pétrole (peinture sur wagons qui a parfaitement résisté). Les peintures vinyliques permettent de réaliser des films bien ouverts. Enfin nous avons la peinture acrylique qui permet d’obtenir des films brillants satinés ou malts.

 

Les types de protections de bois

Il y a ce qu’on appelle les imprégnations. Il s’agit des formulations de type xylamon, xyladécor, xylophène… Elles peuvent être incolores ou colorées ; dans ce dernier cas, il s’agit de colorants transparents (à base d’oxydes de fer synthétiques généralement). Elles contiennent des résines oléo glycérophtaliques très longues en huile, donc fluides, et non filmogènes. Elles peuvent aussi contenir des fongicides (pour éviter les dépôts de moisissures, algues et autres), ainsi que des insecticides.

Les imprégnations incolores riches en fongicides et insecticides sont obligatoires pour les bois de charpente en additif à la peinture extérieure bois. Mais il y a également les lasures. Elles peuvent être incolores ou colorées. Les lasures incolores sont bannies à l’extérieur car elles ne sont pas résistantes au rayonnement ultra-violet. Les lasures colorées sont utilisables à l’extérieur, sous certaines conditions.

Elles comportent des colorants transparents de type oxydes de fer synthétiques. Le liant est à base de résines oléo glycérophtaliques mais plus polymérisées que pour les imprégnations, moins fluides, et semi-filmogènes. Les lasures peuvent être en phase aqueuse (résines acryliques).

 

Quelques conseils d’usages pour votre bois

Pour obtenir une bonne ouverture, il faut qu’il y ait des particules de tailles différentes. Lorsque le film est ouvert, on parle de “microporosité”, mais l’usage de ce terme diminue.

Cette microporosité ne permet que les échanges gazeux, et notamment le passage de la vapeur d’eau. Il n’y a donc pas d’échange d’eau sous forme liquide. Le bois est vivant jusqu’à un taux d’humidité de 12%. Il est bon à traiter et à peindre lorsque son taux d’humidité est compris entre 18% et 22%. Veillez donc à adapter la meilleure peinture extérieure bois à votre élément.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *