25 septembre 2022
cyclistes obligations route

Cyclistes, quelles obligations sur la route ?

Une étude menée par Karly Coleman, un passionné de cyclisme, a révélé que les cyclistes forment plus de liens avec leur environnement que les conducteurs. Coleman a interviewé 28 cyclistes et possède 15 vélos. Les résultats ont montré que les cyclistes forment des liens émotionnels avec leur environnement que les conducteurs. Elle a également constaté que les cyclistes sont plus susceptibles d’être attentifs et conscients de leur environnement.

L’obligation de marquage

Depuis 2021 dans le monde du cyclisme, une des obligations les plus importantes est de faire marquer son vélo pour qu’il soit identifiable par les forces de l’ordre lors d’une perte ou d’un vol. À vous de choisir la solution que vous semble être la plus adapté à votre utilisation quotidienne : gravage de vélo par micro percussion, pose d’une étiquette autocollante, ou alors mise en place d’une soudure chimique sur votre vélo.

  • Étiquette
    Ce dispositif consiste simplement à venir coller sur le cadre du vélo une étiquette comprenant le numéro unique d’identification. C’est la solution la moins couteuse mais c’est aussi celle qui apporte le moins de sécurité à votre vélo car elle peut plus ou moins facilement être retirée par un voleur. Cela reste une étiquette.
  • Gravure
    Ici le numéro unique du vélo est gravé sur le cadre du vélo. Malheureusement, il peut y avoir des risques de détérioration du vélo : écaillement peinture, rouille, etc… Cependant elle reste la solution la plus répandue sur le marché.
  • Soudure chimique
    Un insert de sécurité comportant le numéro unique du vélo est soudé chimiquement au cadre du vélo avec une résine ultra puissante. C’est une solution recommandée par les grandes marques de vélo, elle apporte une vraie sécurité à ses bénéficiaires.
    Cette obligation a pour but de réduire le nombre de vélos volés chaque année en France, c’est-à-dire environ 400 000/an. Toutes les marques de marquage ont le même fonctionnement, c’est-à-dire venir apposer un numéro unique d’identification sur le vélo, qui lui servira de plaque d’immatriculation. De cette façon, si les autorités retrouvent ce vélo, elles pourront contacter son propriétaire et le restituer.

La Piste cyclable

Il y a certaines règles à suivre si vous faites du vélo sur une route publique. Par exemple, les cyclistes doivent être roulés sur une route et ils doivent respecter les droits des autres usagers de la route. Le principal objectif d’une piste cyclable est la sécurité des cyclistes sur les routes publiques. En effet, elle est séparée de l’ensemble de la circulation motorisées : voitures, camion, motos, etc… et elle est consacré aux cyclistes, parfois également aux piétons et aux autres moyens de transports non motorisé.

Les cyclistes et le code de la route

Les cyclistes doivent également suivre les règles établies par le code routier. Si un conducteur s’approche de la droite, le cycliste doit donner au conducteur le droit de passage. Ils doivent également suivre les règles de signalisation et obéir aux différents panneaux de signalisation. Lorsqu’ils changent de direction, ils doivent indiquer leur direction soit avec leur bras soit avec un système de clignotant s’ils en disposent d’un.Les cyclistes doivent respecter l’ensemble du code de la route et respecter sa réglementation. Cependant, contrairement aux conducteurs, ils ne peuvent pas perdre leurs points dans une infraction de la circulation pour une infraction liée au vélo. De plus, ils ne sont pas exemptés de la suspension de leurs permis de conduire dans certaines circonstances, comme une conduite imprudente.
Les cyclistes doivent rester sur la voie de gauche tout en approchant ou en dépassant un véhicule. Si le cycliste dispose de l’équipement de vélo approprié, il peut être équipé d’un détecteur de danger. De plus, les cyclistes doivent porter des gilets réfléchissant lors du vélo en dehors d’une agglomération, le soir ou dans des conditions de faible visibilité.

Les accidents de cyclistes

Les dangers du vélo varient considérablement entre la ville et la campagne. Le vélo dans les villes est plus dangereux en raison de la densité et du chaos de la circulation. Bien que les cyclistes soient plus susceptibles d’être gravement blessés, les cyclistes sont également plus susceptibles d’être tués dans les zones rurales. La vitesse des voitures est plus élevée dans les zones rurales et les cyclistes sont plus susceptibles d’être heurtés par un véhicule. Malheureusement, la plupart des décès de cyclistes se produisent en dehors des intersections ou sur la ligne de droite.
Les accidents vélo se produisent en raison de divers facteurs. Ces facteurs incluent le type de pratique, les accidents peuvent inclure le cycliste et un véhicule à moteur, le cycliste avec un autre cycliste ou le cycliste et un piéton. En France, plus de la moitié des quinze à soixante-dix ans pratiquent le vélo au moins une fois par an. Cependant, il y a environ 160 décès de cyclistes chaque année.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.