Les informations et conseils utiles pour voyager en Nouvelle-Zélande

Nouvelle-Zélande

Située au sud-ouest de l’océan Pacifique, la Nouvelle-Zélande est une destination très prisée des voyageurs pour ses paysages sublimes faits de volcans et de glaciers. Le pays attire également pour ses musées passionnants, ses monuments remarquables et ses villes dynamiques. Si vous envisagez de passer vos vacances en Nouvelle-Zélande, ce billet vous invite à découvrir les informations et conseils utiles pour bien préparer votre voyage dans le pays des kiwis.

La période idéale pour partir en Nouvelle-Zélande

Le choix de la période de votre séjour au pays du long nuage blanc influe largement sur le bon déroulement et la réussite de votre séjour. La météorologie figure parmi les éléments essentiels à considérer lors du choix de la date de votre escapade dans le pays.
En effet, vous faire surprendre par un mauvais temps peut gâcher votre séjour. Pour profiter d’un climat agréable, la période idéale pour partir pour un séjour en Nouvelle-Zélande avec Marco Vasco s’étend de décembre à mars. Il s’agit de la saison la plus chaude. Le mois d’avril qui constitue le début de l’automne est également envisageable pour découvrir le pays.

Dans le cas où vous n’avez pas peur du froid, l’hiver est la période propice pour pratiquer les sports d’hiver dans le territoire néo-zélandais. Si vous n’aimez pas trop la foule, pensez à consulter le calendrier des vacances scolaires dans le pays pour éviter la forte fréquentation des lieux touristiques par les vacanciers. Pour vous aider dans votre organisation, faites appel aux services d’un voyagiste. Par exemple, préparez un voyage en Nouvelle-Zélande avec Marco Vasco.

Les formalités administratives pour voyager dans le pays

Pour pouvoir entrer et voyager dans le territoire néo-zélandais, il vous faudra préparer certains documents administratifs. Dans un premier temps, vous devez disposer d’un passeport valable au moins 3 mois après la date de la fin de votre séjour. En ce qui concerne le visa, sachez que si vous êtes un ressortissant français, vous n’avez pas besoin de visa pour un séjour inférieur à 3 mois.

Par contre, il vous faudra disposer d’un billet d’avion de retour et de moyens financiers de plus de 1000 $ par mois. Ce montant est réduit à 400 $ si votre logement est prépayé. Il est également à noter qu’à compter du 01er octobre 2019, les voyageurs exemptés de visa (comprenant également les Suisses, Belges, Canadiens ou Luxembourgeois) doivent disposer d’un certificat électronique payant (NZeTA) et régler une taxe (IVL) pour financer les infrastructures du pays. Vous pouvez effectuer cette formalité en ligne.
Sur le plan sanitaire, sachez qu’aucun vaccin n’est obligatoire si vous êtes Français. Néanmoins, pensez à souscrire une bonne assurance. Parce qu’en cas de problèmes de santé durant votre séjour, les frais de soins, de médicaments et éventuellement de rapatriement peuvent être très élevés.

Le mode d’hébergement à privilégier

Outre les billets d’avion, l’hébergement est l’une des principales charges de votre séjour en Nouvelle-Zélande. D’une manière générale, votre mode d’hébergement dépendra de votre mode de déplacement. Effectivement, si vous choisissez de voyager en camping-car, vous serez souvent amené à passer vos nuits en camping (gratuit ou payant).

Dans le cas où vous optez pour un déplacement en voiture ou en bus, alors vous aurez le choix entre différents types de logements, comme l’hôtel, le motel ou encore chez l’habitant. Les établissements comme les motels, hôtels et les lodges sont très présents dans le pays. Si vous avez envie d’un séjour dans un lieu paisible et loin des sites touristiques, les lodges sont les hébergements qui répondront à vos attentes.

Pour ce qui est des hôtels, vous trouverez les établissements de milieu de gamme ou haut de gamme dans les grandes villes, comme Queenstown, Auckland ou Wellington. Dans le cas où vous aspirez à apporter une touche d’authenticité à votre séjour en Nouvelle-Zélande, prenez le temps de passer quelques nuits chez l’habitant. Que ce soit en Airbnb ou encore encore en camping avec une tente, certains particuliers mettent à disposition une partie de leur terrain pour accueillir les voyageurs.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *