Se lancer dans des aventures gourmandes et des expérimentations culinaires au Vietnam

vietnam voyage culinaire

Le Vietnam intrigue ceux qui ne le connaissent pas, et retient ceux qui l’ont déjà visité. Il est difficile de ne pas parler de sa culture si unique et si belle. La gastronomie fait partie de celle-ci. Les mets vietnamiens sont connus et appréciés par leur saveur inattendue et leur légèreté.

Quand les préparations de rue dépassent les mets des hôtels

Le Vietnam est l’un des pays dans lesquels on trouve beaucoup de vendeurs ambulants. Ces marchands qui ne paient pas de mine écoulent des trésors culinaires insoupçonnés. La meilleure manière de goûter à la vraie cuisine vietnamienne est d’ailleurs de suivre les locaux. Le snack le plus célèbre est un sandwich. Le bánh mì s’est exporté bien au-delà de ses frontières. Dans son pays d’origine, le pain est fait à partir de farine de blé et de riz.

À l’intérieur se bousculent concombre, radis, mayonnaise, viande, sauce soja et bien d’autres condiments. Les nouilles occupent une place assez importante dans la composition des plats vietnamiens. Voilà pourquoi, trouver autre chose, dans la rue de surcroît, surprend joyeusement. Le CƠM TẤM SƯỜN se compose de riz, d’œuf dur de temps en temps, et de viande. La crêpe que les locaux garnissent avec n’importe quoi s’appelle le bánh xèo.

Se réchauffer le corps, mais aussi le cœur grâce aux multiples soupes

Dans ce pays, on aime la légèreté qu’apporte la soupe, qui parvient tout de même à être nourrissante. Et une recette s’est envolée loin de son pays natal. Beaucoup de gourmands et de gourmets apprécient le phở. Le bouillon de bœuf s’agrémente de nouilles de riz, de pousses de soja, de viande et d’aromates. Les touristes doivent y goûter lors d’un circuit vietnam afin de le comparer à celui des restaurants vietnamiens expatriés.

Le bún bò Huế met en avant les ingrédients de la ville de Hué. La pâte de crevette typique donne un caractère différent au plat. La soupe de crabe du nord du pays ravit l’estomac. La recette peut varier selon les échoppes, mais le principe reste le même. Le voici : crabe et vermicelles de riz, ou pâté de porc et de bœuf marinent gaiement dans un savoureux bouillon. La sauce Mam Tom accompagne parfaitement ce plat.

Détour sur des plats incontournables avant de finir par les desserts

Impossible de ne pas parler du hot pot vietnamien. Le plat en soi ne vaut pas l’ambiance qui l’accompagne. Le lẫu bò se déguste dans une atmosphère conviviale. Cet article pourrait laisser penser que les Vietnamiens ne cuisinent que peu ou pas de poisson. Nous allons rectifier cet oubli en parlant du CÁ KHO TỘ. La chair du poisson-chat se cuit dans un pot en terre cuite. Elle plonge dans la saumure de poisson, puis on caramélise le tout.

La tendresse du plat, son mélange sucré-salé émerveille les papilles. Les touristes dégusteront une glace au durian pendant un circuit vietnam ou bien un xôi lá dứa. Le premier terme intéressant est le durian. Ce fruit envahit complètement la préparation par son odeur marquée, mais aussi par l’onctuosité de sa texture. Le deuxième nom imprononçable concerne du riz coloré au pandan et surmonté de copeaux de noix de coco.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *